Immobilier : coup de frein sur la demande

Il y a 1 mois 92

Publié le 15 oct. 2021 à 16:02

L'heure du retour a la raison a sonné. Le marché immobilier semble sorti de la frénésie post-Covid en cette rentrée 2021.

Après une année de records, selon une étude menée par PAP, le volume de recherche a baissé de 36,9 % entre septembre 2021 et septembre 2020 et se retrouve ainsi 6,5 % en dessous de son niveau de 2019.

Sachant qu'entre septembre 2019 et septembre 2020, les recherches avaient bondi de 48,1 %, en raison de l'engouement pour l'immobilier post-Covid, après des mois d'arrêt total. Et quelques mois plus tard, les notaires annonçaient un record historique de volume de transactions. 

Des chiffres à prendre avec sérieux puisque l'étude porte sur les 3.230.044 recherches d'achat effectuées sur le site de transactions immobilières entre particuliers entre le 1er et le 30 septembre 2021, comparée aux recherches menées sur la même période en 2020 et 2019.

Mais qu'il faut également prendre avec des pincettes puisqu'elle concerne des projets immobiliers et non des transactions réelles.

Coup de frein sur la demande immobilière

Coup de frein sur la demande immobilièrePap.fr

Faut-il attendre pour vendre ?

Dans ce contexte, PAP conseille aux vendeurs potentiels de ne pas attendre pour mettre en vente leur bien. « En octobre, de nombreux vendeurs pensent que la saison des ventes est passée et envisagent d'attendre l'année prochaine pour démarrer leur vente ». Or, selon Laetitia Caron, directrice générale de PAP. fr, « dans ce contexte particulier, le recul des recherches laisse planer un doute sur l'avenir du marché à court et moyen terme. Il est donc plus prudent de démarrer sa vente le plus rapidement possible ».

En effet, elle ajoute que « la baisse du nombre d'acheteurs pourrait nécessiter davantage de temps pour conclure sa vente. Commencer plus tôt, c'est la garantie d'engranger des contacts dès maintenant » conseille-t-elle.

D'autres réseaux d'agences constatent également ce rééquilibrage sur le marché du logement ancien, par rapport à la frénésie qui avait démarré en mai 2020. Notamment Century 21, qui parle même de « coup de frein » au troisième trimestre 2021. Au sein du réseau, la baisse des transactions atteint les 18,8 % sur le segment des maisons par rapport au troisième trimestre 2020, et les 10,6 % sur celui des appartements. Un ralentissement qui serait lié au niveau élevé des prix. 

Le réseau Laforêt en revanche, voit dans ce ralentissement davantage une « pause saisonnière, classique durant l'été », mais pas de tendance à moyen terme.

Les critères post-Covid résistent 

En tout cas, tous les réseaux constatent que la véritable rupture dans les critères de recherches de logements, due à la crise sanitaire persiste dans le temps. Elle s'illustre par une appétence renforcée pour les petites villes et les zones rurales qui continuent de tirer leur épingle du jeu si on regarde les recherches effectuées sur Pap.fr. Elles ont progressé de + 21,9 % par rapport à 2019.

C'est d'ailleurs la seule typologie de villes qui est en progression sur deux ans. A l'inverse, les grandes métropoles en général et Paris en particulier, enregistrent une baisse significative des recherches par rapport à 2019. 

De même, les maisons confirment leur succès rencontré pendant le Covid. Cela reste le cas en septembre 2021, même si on observe un léger rééquilibrage par rapport à 2020. Les maisons représentent ainsi 63 % des recherches en septembre 2021, contre 59 % en septembre 2019. C'était 68 % en septembre 2020. 

« L'évolution des critères de recherche est intimement liée à la situation du télétravail. Or, on constate qu'il a survécu à la crise sanitaire puisqu'il est désormais largement institutionnalisé dans de nombreuses entreprises » explique Laetitia Caron. Selon elle, « cela se traduit dans la grande majorité des cas, à raison d'un ou deux jours par semaine, loin du 100 % en distanciel des derniers mois. Ce qui contraint certains acheteurs à revoir leurs projets et à partir moins loin qu'initialement envisagé. » 

Lire la Suite de l'Article