Belgique : laisser un logement vacant sera désormais une infraction en Wallonie

Il y a 4 mois 159

Selon les autorités locales, un trop grand nombre de ménages wallons éprouvent des difficultés pour se loger. 

Article rédigé par

Publié le 21/01/2022 15:48

Temps de lecture : 1 min.

Exit les résidences secondaires trop peu occupées en Wallonie. Laisser un logement vacant trop longtemps sera désormais une infraction dans cette région belge, annonce son ministre-président Elio Di Rupo sur Twitter, vendredi 21 janvier. Selon les autorités locales, un trop grand nombre de ménages wallons éprouvent des difficultés pour se loger. 

Tout logement avec une consommation inférieure à 15 mètres cube d'eau par an ou à 100 kwh par an sera considéré comme inoccupé, précise Elio Di Rupo, signalant qu'"un juge pourra ordonner chaque mesure utile afin d'occuper un logement" et que "des amendes sont aussi prévues lors de longues périodes d'inoccupation"

En Wallonie, il y a un trop grand nombre de ménages wallons qui éprouvent des difficultés pour se loger, tandis que beaucoup de logements restent inoccupés.
Désormais, garder un logement inoccupé en Wallonie sera considéré comme une infraction. pic.twitter.com/sDNZi38fa4

— Elio Di Rupo (@eliodirupo) January 21, 2022

Ce faisant, le gouvernement wallon a définitivement approuvé les arrêtés d’application du décret voté par le parlement en 2021, rappelle Le Soir. "Cette mesure est attendue depuis 10 ans. Dans quelques mois, nous serons en mesure de pouvoir remettre certains logements inoccupés sur le marché", explique dans les colonnes du journal Christophe Collignon, le ministre du Logement.

Selon le quotidien, l’amende applicable aux propriétaires s'élèvera entre 500 et 12 500 euros par logement, "en fonction de la longueur de la façade et du nombre d’étages du logement, pour une période de douze mois sans interruption d’inoccupation".

actualités analyses vidéos

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Logements vacants

Vu d'Europe

Franceinfo sélectionne chaque jour des contenus issus de médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.

Lire la Suite de l'Article