Marché locatif : la loi Climat va-t-elle décourager les investisseurs ?

Il y a 10 mois 171

La loi Climat peut-elle détourner les investisseurs du marché locatif ? Une étude du site immobilier PAP.fr révèle qu'un tiers des bailleurs ne savent pas que les logements classés en F ou en G seront interdits à la location, respectivement en 2025 et en 2028. 

Dans une étude publiée par le site immobilier PAP.fr, 32 % des propriétaires interrogés envisagent de se retirer progressivement de l’investissement locatif, ce qui pourrait réduire le marché locatif et aggraver la crise du logement dans les grandes villes. Les précisions de Charlie Cailloux, conseiller juridique pour le site immobilier PAP.fr. 

franceinfo : On peut commencer par refaire un point sur la loi Climat d’août dernier ?  

Charlie Cailloux : Oui, je pense que ça vaut le coup d’en reparler un peu, puisque l’étude que vous avez citée indique qu’un tiers des bailleurs ne savent pas que les logements classés en F ou en G seront interdits à la location respectivement en 2025 et en 2028. Et en 2034, ce seront les logements classés E qui deviendront indécents, donc inlouables. Clairement, la principale obligation pour les bailleurs classés F et G, c’est donc d’entreprendre rapidement des travaux d’économie d’énergie qui leur permettront de gagner une ou deux classes énergétiques.   

Faire des travaux ou bien revendre ?    

Effectivement, 32% des propriétaires interrogés envisagent de se retirer progressivement de l’investissement locatif, ce qui veut dire qu’à court ou moyen terme de nombreux logements habituellement loués pourraient se retrouver sur le marché de la vente, et in fine une réduction du parc de logements disponibles à la location. Disons qu’entre encadrement des loyers et obligations de travaux, les obligations pour les bailleurs se sont accumulées jusqu’à en décourager certains de la location.   

Ce qui peut démotiver les propriétaires, c’est aussi la méconnaissance et la complexité des travaux à réaliser et des aides disponibles !

Vous avez raison ! Chez les propriétaires de logements classés F et G (les premiers concernés donc), près de 60% n’a aucune idée du coût des travaux à entreprendre pour pouvoir continuer à louer et 72% ne s’est pas renseigné sur les aides disponibles au financement des travaux.

Comment l’Etat compte-il lever les craintes et inciter aux travaux de rénovation énergétique ?

De deux manières ! Tout d’abord en musclant les aides financières comme MaPrimRénov. Ensuite, par la pédagogie, et il faudra beaucoup ! Si les délais sont respectés (et il reste peu de temps), dès janvier 2022, les particuliers pourront se tourner vers France Rénov’, le service public de la rénovation de l’habitat, qui deviendra le point d’entrée unique pour tous les parcours de travaux.

Ce service fournira informations et conseils gratuits et personnalisés sur les aides et orientera vers les professionnels compétents. Pour cela, un site internet france-renov.gouv.fr, un numéro de téléphone (0.808.800.700) et plus de 450 "Espaces Conseil France Rénov’" dans toute la France.    

PAP.fr (PAP.fr) PAP.fr (PAP.fr)

Lire la Suite de l'Article