Immobilier : pourquoi c’est le moment d’investir dans la pierre

Il y a 3 jours 18

Les taux des crédits immobiliers sont actuellement au niveau le plus bas jamais enregistré, selon l’Observatoire Crédit Logement CSA. La crise n’a pas d’impact direct sur le coût des emprunts aujourd’hui en France.

Article rédigé par

Publié le 13/10/2021 09:30

Temps de lecture : 1 min.

On pourrait s’en étonner en cette période de forte tension économique mais non : celles et ceux qui peuvent acheter un bien immobilier en ce moment ont tout intérêt à prendre rendez-vous avec leur banquier. Au troisième trimestre (juillet-septembre), le taux moyen d’un crédit immobilier était de 1,05%, inchangé par rapport aux trois mois précédents et nettement en-dessous de l’inflation.

Les crédits immobiliers profitent du bas niveau des taux d’intérêt en général. Les foyers qui veulent acheter un logement ou faire construire aujourd’hui peuvent dire merci à la Banque centrale européenne (BCE), la gardienne du temple. La crise n’est pas encore derrière nous et la BCE maintient ce que l’on appelle une politique monétaire "accommodante". Elle maintient les taux à un niveau bas pour soutenir l’activité économique. Les grandes banques commerciales peuvent ainsi prêter aux particuliers à des conditions intéressantes puisque l’argent qu’elles empruntent elles-mêmes à la BCE est à faible coût. Et puis le crédit est la raison d’être du banquier, c’est son activité principale. Il a tout intérêt à séduire le client.

L’Observatoire CSA constate un allongement de la durée des prêts. Nous sommes aujourd’hui en moyenne entre 19 et 20 ans. Entre le deuxième et le troisième trimestre, cette durée s’est allongée de trois mois. Allonger le calendrier de remboursement permet de compenser la hausse des prix d’achat dans l’immobilier, car si les taux sont à un niveau historiquement bas, les prix des appartements augmentent.

La vraie question est la forte hausse des prix de l’immobilier. Les différents confinements ont poussé les Français à modifier leurs habitudes et cela continue de créer des tensions sur le bâti, en plus du renchérissement du coût des matières premières pour la construction. Dans tous les cas, c’est le moment d’investir avant que les taux ne remontent. Les États-Unis sont en train de donner des signaux dans cette direction. Acheter un logement plus cher avec des taux d’intérêt en hausse pourrait bientôt devenir réalité.

actualités analyses vidéos

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Le brief éco
Lire la Suite de l'Article