Evergrande suspendu à la Bourse de Hong Kong, la planète finance retient son souffle

Il y a 1 mois 63

Publié le 4 oct. 2021 à 7:47

Regain d'inquiétudes autour du sort d'Evergrande. Le cours des actions du géant chinois de l'immobilier a été suspendu, ce lundi matin à la Bourse de Hong Kong. La société au bord de la faillite n'a pas donné de raison à sa suspension, qui concerne également « tous les produits structurés relatifs à la société ».

Le cours des actions de la société a chuté d'environ 80 % depuis le début de l'année. Etranglé par une dette de 260 milliards d'euros, le groupe privé se débat depuis plusieurs semaines pour honorer ses paiements d'intérêts et ses livraisons d'appartements.

Cession d'actifs

Le 23 septembre, le promoteur a fait face à deux nouvelles échéances de remboursement obligataire : le paiement des coupons des obligations onshore pour un montant de 232 millions de yuans et celui des coupons des obligations offshore pour un montant de 83 millions de dollars. Alors qu'Evergrande a annoncé avoir trouvé un accord avec des détenteurs d'obligations onshore, les incertitudes demeurent quant au statut du remboursement sur les obligations offshores, dont le règlement doit intervenir dans les trente jours après la date prévue sous peine d'une déclaration de défaut.

Face à une situation toujours très préoccupante, la suspension des titres pourrait, selon certaines sources, être liée au non-respect, la semaine dernière, d'une nouvelle échéance sur le versement d'un coupon d'obligations. Le 29 septembre, Evergrande devait payer les coupons d'obligations arrivant à maturité en 2024 (47,5 millions de dollars). La suspension des titres pourrait également être liée à une cession d'actifs majeure ou à une restructuration du capital, estime Patrick Wong, analyste de Bloomberg Intelligence.

Pas de renflouement majeur

Selon le journal financier chinois « Cailian », le promoteur immobilier Hopson Development Holdings envisagerait d'acquérir une participation de 51 % dans Evergrande Property Services, une filiale du groupe immobilier. Les titres des deux sociétés étaient également suspendus à la Bourse de Hong Kong. L'opération valoriserait Evergrande Property Services environ 40 milliards de Hong Kong (4,4 milliards d'euros), soit une décote de 28 % par rapport à la valorisation actuelle.

Evergrande a déjà commencé à accélérer les cessions d'actifs. La semaine dernière, le groupe a notamment annoncé qu'elle allait vendre une participation de 1,5 milliard de dollars (1,3 milliard d'euros) dans une banque régionale. Selon des articles de presse, les autorités ont demandé aux gouvernements locaux de se préparer à l'effondrement potentiel d'Evergrande, ce qui suggère qu'un renflouement majeur de l'Etat est peu probable.

Des centaines de personnes ont manifesté ces dernières semaines devant des bureaux d'Evergrande dans plusieurs régions du pays afin d'exiger l'achèvement des travaux ou le remboursement de sommes déjà versées. La banque centrale de Chine a appelé la semaine dernière les institutions financières à « stabiliser les prix des terrains et des logements » et à « ne pas utiliser l'immobilier comme moyen de stimuler l'économie sur le court terme ».

Lire la Suite de l'Article