Dans les Alpes-de-Haute-Provence, un marché immobilier à l’abri des excès

Il y a 1 mois 71
L'Obs Immobilier Je m'abonne pour 1€ le premier mois
Dans le centre de Manosque, des appartements anciens se vendent autour de 1 700 euros le mètre carré. (THIBAUT VERGOZ /OT MANOSQUE) Dans le centre de Manosque, des appartements anciens se vendent autour de 1 700 euros le mètre carré. (THIBAUT VERGOZ /OT MANOSQUE)

Dans ce département réputé pour ses ciels, les plus purs de la région, les prix n’ont pas été trop bousculés par la crise sanitaire. Il demeure une valeur refuge pour une clientèle locale.

Temps de lecture 2 min

Au pied du Luberon, Manosque, la plus peuplée des communes du département, reste « un grand village familial », selon l’expression de Frédéric Bodji, fondateur de l’agence Era Immo Fred-Sun. Une caractéristique qui s’est affirmée avec la crise sanitaire. « Depuis le Covid, les acheteurs recherchent d’abord un cadre de vie, le bien n’en est qu’un composant. Environnement, limitation du temps de trajet, rapprochements familiaux deviennent les motivations prioritaires d’une clientèle essentiellement locale », développe-t-il.

Conséquence, il se vend aujourd’hui davantage de maisons que d’appartements. Les terrains à bâtir sont également très demandés, un marché nourri par la division de parcelles lors des successions. Autrefois, les constructions traditionnelles disposaient d’au moins 1 500 m2 de terre. Actuellement, pour bâtir de petits lotissements, 300 à 600 m2 de jardin sont jugés su

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir. Déjà abonné ? Connectez-vous

Je teste sans engagement

ou Profitez de l'offre 1€ pour 3 mois avec Google

En choisissant ce parcours d’abonnement promotionnel, vous acceptez le dépôt d’un cookie d’analyse par Google.

Les plus lus

Rechercher dans les annonces

Dans la même rubrique

Calculette des loyers

30 critères pour calculer avec précision la valeur de votre appartement ou de votre maison

En kiosque

Lire la Suite de l'Article